La Soie
(Première au salon Dferia 2021)

Une coproduction avec Clásicos Contemporáneos et GNP

HIKA Teatroa a mis en scène SEDA, d´Alessandro Baricco, pour la première fois en 2005. C’est le spectacle le plus ambitieux de la compagnie jusqu’à ce jour. SEDA a reçu le prix de la meilleure scénographie et mise en scène au VIIè Certamen Nacional de Teatro de Garnacha de Haro (2005). Il a reçu également le premier prix au IXè Concurso de Directoras de escena de Torrejón de Ardoz (2006).

En 2019, HIKA Teatroa reçoit un appel de Josu Eguskiza de Clásicos Contemporáneos. Lui aussi était captivé par cette histoire. Il voulait nous rencontrer, il voulait tout savoir sur notre SEDA. Il a lu notre version du texte, écrite par Arantxa Iturbe et Agurtzane Intxaurraga (directrice de HIKA Teatroa et de SEDA) et cette coproduction a commencé là. Josu Eguskiza a proposé que nous fassions ce voyage ensemble et nous avons accepté. Pourquoi pas?

HIKA conçoit le théâtre comme un voyage constant dans lequel surgissent de nouveaux lieux, de nouveaux personnages et de nouvelles façons de raconter. L’invitation de Clásicos Contemporáneos est l’occasion d’atteindre ces autres lieux. Et SEDA peut continuer à voyager à travers d’autres imaginaires, comme dans ce cas, celui de Juan Carlos Rubio, metteur en scène de cette version de SEDA.

“C’est une histoire pleine de silences, de poésie, de voyages, de désir et de douleur, qui entre en contact avec le spectateur aussi doucement que le fait la soie avec Hélène, cette femme à la voix merveilleuse, avec son mari Hervé, qui se consacre à acheter et vendre des vers à soie, ou avec la fille aux yeux non orientaux…

“C’est une histoire pleine de silences, de poésie, de voyages, de désir et de douleur, qui entre en contact avec le spectateur aussi doucement que le fait la soie avec Hélène, cette femme à la voix merveilleuse, avec son mari Hervé, qui se consacre à acheter et vendre des vers à soie, ou avec la fille aux yeux non orientaux…

C’est une histoire qui nous ramène à l’époque où la lumière électrique était encore une théorie. Une histoire dont la musique sonne comme le vent, la pluie et le chant des oiseaux. Une histoire captivante avec sa propre poésie.


Sans aucun doute, une histoire qui mérite d’être jouée au théâtre”

(Agurtzane Intxaurraga, 2005)

Fiche artistique

Mise en scène: Juan Carlos Rubio
Interprètes: Chema del Barco, Aníbal Soto, Mi Hoa Lee, Charo Sojo, Josu Eguskiza Aide à la mise en scène: Marisa Pino
Scénographie: Curt Allen Wilmer, Leticia Gañan (Estudio deDos) Lumières: Juanjo Llorens
Technicien lumière: Valentín Donaire
Coordination technique / Régie : María José Fuenzalida
Costumes: Cristina Aguado
Chorégraphie, mise en mouvement scénique: Chevi Muraday Production: Rocío Sánchez, Patricia Garzón
Aide de production: Nuria Hernando
Distribution: Carmen Ávila (distribuciones escénicas ), Maribel Mesón Communication: SURNAMES, narradores transmedia
Design graphique, image: Salvador Gil Direction exécutive: GNP